mère au foyer
Humeurs,  Vécu

Ce que je ne supporte plus d’entendre sur les mères au foyer


Comme je vous le disais dans un précédent article, j’ai cessé mon activité professionnelle, il y a 15 ans. J’ai donc eu envie de vous écrire un petit article sur ce que je ne supporte plus d’entendre sur les mères au foyer.

Je vous mets le lien de l’article en question ici pour vous replonger un peu dans le contexte.

En 2019, être mère au foyer est encore bien souvent synonyme de vie ratée, ou de tout un tas d’autres clichés auxquels il est bien difficile d’échapper!

Voici donc un petit condensé de ces phrases que je ne supporte plus d’entendre au sujet des mères au foyer. 

Celles-ci peuvent avoir été prononcées par des personnes à qui je n’ai rien demandé, par mon mari ( eh oui, les maris aussi ont le cliché tenace!), ou par des gens qui se croient bien intentionnés. (Mais à qui je n’ai jamais demandé leur avis non plus. )

Ce que je ne supporte plus  d’entendre sur les mères au foyer

Ces phrases que je ne supporte plus d’entendre sur les mères au foyer.


  • Quelle chance tu as de ne plus travailler! 

Je sais, j’ai une chance énorme de ne pas travailler!

  • Quelle horreur! Je ne pourrais pas rester à la maison sans rien faire!  

Oui, je te comprends, c’est affreux de ne rien faire de ses journées. 

  • Ce soir, je vais au sport. J’ai besoin de décompresser après une journée de boulot.

Moi non, tout va bien! Je n’en n’ai pas besoin, j’ai glandé toute la journée devant Netflix. (Et puis je m’en fiche, je n’aime pas le sport 🙃)

  • Tu n’as pas préparé le repas? Franchement, tu abuses avec tout le temps que tu as! 

C’est vrai, mais j’ai préféré me faire une manucure.

  • Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie quand tes enfants seront grands?

Ben rien! Ah si, me reposer peut-être, comme toi quand tu seras à la retraite?

  • Et si ton mari te quitte, tu vas vivre de quoi?

Ahhh, ça en perturbe plus d’un ça! D’abord, je pourrais aussi le quitter moi! Je ne vois pas pourquoi ce serait lui! 

Ensuite, je pense que je pourrais finir SDF, c’est bien ça, non?

  • Tu penses un peu à ton avenir?

Quel avenir? J’ai 46 ans bientôt, ma vie est déjà plus ou moins faite, au cas où!

  • Je ne sais pas comment tu fais pour t’occuper de tes gosses comme ça, tout le temps! Je préfère mille fois aller travailler!

Oui, c’est un point de vue. Chacun le sien 😉

  • Tu es fatiguée de quoi au juste? 

De ne rien faire pardi! 

  • Avec tes diplômes, tu aurais pu faire autre chose de ta vie franchement! 

C’est vrai, mais j’ai préféré la solution de facilité.

  • Ça ne te dérange pas d’être une femme entretenue?

Oui, mais c’était ça ou la prostitution donc autant que cela soit légal!

  • Il doit être riche ton mari! 

Oui, il est rentier! Et maso en plus, car il bosse quand même! 

  • Obligé, tu ne peux pas être féministe!

Non! C’est un problème? ( j’achète aussi du Nutella, pendez-moi! )

Bon, assez plaisanté! Même si ce sont des phrases que j’ai entendues mille et une fois et qu’il vaut mieux en rire finalement.

Ce que je ne supporte plus  d’entendre sur les mères au foyer

C’est quoi alors être mère foyer?


Effectivement, la mère au foyer ne travaille pas dans un bureau mais elle travaille!

Car, attention j’ai un scoop et il est de taille: s’occuper de ses enfants, c’est un boulot à temps plein si tu le fais bien.

Il n’y a aucun jour férié, aucune vacances, et cerise sur le gâteau, pas de salaire! 

D’ailleurs, ça en défrise plus d’un cette histoire de salaire. Et non, on ne vit pas des allocs sinon, ça se saurait. 

Je suis juste payée en amour, ça n’a pas de prix.

Vous devenez donc, dans le désordre: maman, infirmière, psy, consolatrice en chef, femme de ménage, prof, médecin, chauffeur de taxi, arbitre de disputes, serveuse, le tout avec option « femme au bord de la crise de nerfs ».

Quand les enfants grandissent, leurs exigences grandissent en même temps qu’eux. Alors non, notre esprit n’est jamais au repos! On ne peut pas laisser notre boulot au bureau. ( Logique, on n’a pas de bureau! ).

J’ai énormément de respect pour les mamans qui travaillent. Mais sachez que c’est loin d’être réciproque. Le jugement des femmes entre elles est, bien souvent, très acerbe!

Il est très difficile de se comprendre lorsque nos vies sont à l’opposé! Elles loupent un pan entier de la journée de leur enfant alors il y a tout un univers qu’elles ne connaissent pas.

Vous savez cet univers merveilleux où il n’y a pas de cantine, pas de garderie, pas de centre aéré, pas de nounou, rien! Juste vous. D’ailleurs, le choc psychologique est bien plus difficile pour elles quand arrivent les grandes vacances. ( Je dis ça, je dis rien 🙃)

Ça marche aussi pour le mari qui débarque à 19 heures et qui a oublié qu’il s’est écoulé une journée entière en son absence.

Qu’est-ce que tu nous racontes, toi dont la gamine ne va pas au collège?

Justement, je sais exactement de quoi je parle car je fais aussi le boulot de plusieurs profs en même temps. Donc, tout ce que j’ai cité plus haut existe d’autant moins! 

Si vous ne savez pas de quoi je parle, je vous mets un petit lien ici. 

Pour conclure

Pour conclure.


Nous sommes en 2019 et il est encore plutôt mal vu pour une femme de ne pas faire de carrière. 

Croyez-moi, c’est un choix tout aussi audacieux que de se retrouver dans un boulot que l’on n’aime pas. C’est prendre le risque de ne pas être libre. Mais, si on réfléchit deux secondes: qui est libre dans son travail? Qui peut tout plaquer du jour au lendemain parce que son patron lui tape sur le système? Pas grand monde! 

En revanche, ne pas aimer ses enfants, c’est presque génétiquement impossible. Mais, ce n’est pas pour ça que c’est facile, bien au contraire.

Nos enfants n’ont pas de bouton Off. Que l’on soit malade ou pas, il faut s’en occuper quand même! Il n’y a pas d’arrêt maladie et le clonage humain n’est pas encore légal. 

De plus, il y a une implication émotionnelle que l’on n’a pas dans un boulot classique. Croyez-moi, lorsque l’on gère aussi mal ses émotions que moi, la tâche devient d’autant plus complexe.

Alors oui, quand ils grandissent, on retrouve un peu de sérénité. Mais on continue de se faire du souci pour eux; on les accompagne tout au long de leur vie. Avoir des enfants et s’en occuper, c’est pour toute la vie! Hein maman? 😄

Et puis, qui sait de quoi la vie sera faite? Peut-être que la maman au foyer deviendra une super mamie au foyer?

( Heuuu, non! Débrouille toi avec une nounou, j’ai assez donné avec toi, petit microbe! 😅)

Et vous, vous êtes team maman au foyer ou maman qui travaille en dehors de la maison? Venez me raconter vos expériences en commentaires, sur ma page Facebook ou sur Instagram. Je serais ravie d’échanger avec vous 😊

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :