l'été, la saison de l'angoisse
Humeurs,  On en parle?

L’été, la saison de l’angoisse



Ou pourquoi je déteste l’été?

La plupart des gens attendent l’été avec impatience. Au contraire, pour moi, c’est un peu le début du cauchemar.

Je déteste l’été et lorsque l’on vit en Corse, cela devient vite handicapant.

Je vais essayer de vous expliquer un peu mieux pourquoi je n’aime pas cette saison mais ne prenez pas trop mon article au pied de la lettre. Prenez le plutôt au second (voir au dernier) degré, même si je n’aime vraiment pas l’été!

Sachant que le soleil a déjà bien dû me taper un peu sur le cerveau, j’ai perdu à peu près toute objectivité à propos de cette merveilleuse saison qu’est l’été.

Mais avant tout, essayons de comprendre ce qui peut être aussi attirant aux yeux du monde en été.

L'été, la saison de l'angoisse! (Ou pourquoi je déteste l'été)

I- Pourquoi les gens (« normaux ») aiment-ils autant cette saison?


L’été est la saison que beaucoup de monde préfère et il y a plusieurs raisons à cela.

1- C’est la saison des grandes vacances, celle où on prend la quasi totalité de ses congés.

2- Il fait beau, le soleil brille et les oiseaux chantent, cela met tout le monde de bonne humeur. 

3- L’été, c’est la saison des barbecues, des apéros entre amis; on retrouve enfin une vie sociale.

4- Il fait beau et chaud et entre sieste et farniente à l’ombre, on décompresse d’une année de boulot et ça fait un bien fou.

5- Les magazines nous vendent du rêve avec leurs super rubriques spéciales été.

Les soins pour les cheveux ou pour le corps et on s’imagine déjà sentant le monoï avec le super maillot de bain à la mode, toute la journée au son du clapotis des vagues.

6- On peut aller à la plage, c’est trop bien la plage non?

7- Les réseaux sociaux se remplissent de photos de pieds dans le sable, un cocktail à la main et le smartphone dans l’autre pour immortaliser ces doux moments.

Oui mais non! Les clichés sur l’été me font bien marrer! Surtout quand on n’aime vraiment pas cette saison.

Je déteste l’été et lorsque l’on vit en Corse, cela devient vite handicapant.

II- Je déteste l’été mais je le vis bien!


Je ne voudrais pas passer pour une rabat-joie mais je ne comprends pas vraiment l’engouement général pour cette saison que je trouve franchement surcotée.

Reprenons point par point les raisons qui amènent les gens à adorer l’été et mettons une seconde mes lunettes de rabat-joie de l’été.

1- Les grandes vacances.

Oui, c’est effectivement la saison des grandes vacances. Mais c’est donc la saison des grandes vacances pour TOUT LE MONDE!

En gros, si vous vivez dans un endroit touristique, (c’est mon cas) prévoyez de vous enfermer pour les deux prochains mois car plus rien ne vous sera accessible normalement. 

Les plages?  bondées.

Les supermarchés? bondés.

Les routes? hyper bouchées. 

Bref, le bonheur absolu.

Ok j’exagère un peu (ou pas), mais c’est pour mieux illustrer mes propos 🙃

Évidement qu’il faut du tourisme pour faire vivre l’économie, je ne dis pas le contraire. Je dis juste qu’au quotidien tout devient plus long et plus compliqué à faire. Et quand il fait vraiment chaud, faire des trucs longs, ce n’est pas dans mes cordes.

l'été

2- Tout le monde est de bonne humeur en été. 

Il fait effectivement beau et les oiseaux chantent plus fort. En revanche, tout le monde n’est pas de bonne humeur. Je dirais même que c’est plutôt l’inverse. 

Je trouve que la chaleur a tendance à énerver les gens, principalement ceux qui n’y sont pas habitués. L’atmosphère devient alors rapidement électrique.

Les gens s’énervent en voiture, aux caisses des supermarchés ou sur la plage si par hasard tu empiètes sur leur petit territoire.

Bref, pour la bonne humeur, on repassera plus tard.

l'été et les amis

3- L’été, on retrouve une vie sociale.

C’est vrai que l’on retrouve une vie sociale. Et c’est très bien! Sauf que l’on finit par n’avoir que très peu de répit si on veut rattraper tous nos mois d’hibernation.

Au final, on termine nos vacances d’été encore plus crevé qu’au début.

Bon, je suis mauvaise langue; c’est peut-être le seul point que j’aime bien en été: retrouver un peu mes amis 😇

l'été et la mer

4- L’été, il fait beau et chaud; c’est la saison de la sieste et du farniente à l’ombre.

Pour la sieste et le farniente on repassera aussi car la chaleur étant intenable, on cherche juste comment respirer sans masque à oxygène. 

En hiver, on enfile une grosse paire de chaussettes avec un pull et on se réchauffe; c’est facile au fond. Mais lorsque vous mourez de chaud, se rafraichir est de suite plus compliqué.

J’ai résolu le problème depuis longtemps: toute notre maison est climatisée.

Oui je sais que j’ai de la chance, surtout en ces journées de canicule, mais c’était ça ou le décès, donc on a fait un choix 😄

Ne croyez pas que c’est simple de ne pas supporter du tout la chaleur. C’est presque un combat de chaque seconde. (Non, je n’exagère pas du tout!)

Bref, je suis devenue complètement inadaptée à la chaleur et sortir de chez moi devient l’exercice le plus périlleux à faire quand les températures dépassent les 35 degrés. (Déjà que j’ai du mal à sortir en temps normal…)

Conclusion: j’hiberne sous ma clim en été! (Et j’attends que ça passe.)

Je déteste l’été et lorsque l’on vit en Corse, cela devient vite handicapant.

5- Les magazines nous vendent du rêve en été.

Les magazines nous vendent bel et bien du rêve mais on sent tout sauf le monoï! 

Et puis, ces jolies filles en maillot de bain sur la plage ne font que rajouter des complexes supplémentaires aux nanas comme moi, trop grosses et pas à l’aise dans leur corps. 

L’été, je ne peux plus me camoufler comme je le voudrais. Et lorsque l’on ne s’assume pas, s’habiller (enfin, se déshabiller plutôt) devient un vrai calvaire. Alors le dernier maillot de bain à la mode, vous vous doutez bien que ce n’est pas ma principale préoccupation.

Conclusion, être grosse et mal le vivre, en été c’est l’horreur!

Et là, j’en vois déjà certains se dire:

« Pourquoi elle ne fait pas un régime au lieu de se plaindre?

Parce que ce sont des médicaments qui m’ont fait prendre du poids et celui-ci varie en fonction des médocs que l’on m’enlève ou pas et non en fonction de ce que je mange. (Je le précise, au cas où.)

Au delà de ça, j’admire ces femmes qui ressemblent à quelque chose sous un soleil de plombs. Bien sapées, coiffure impeccable, maquillage nickel. Elles font comment au juste? Non, parce qu’en pleine chaleur, je ne ressemble même plus à un être humain. À une serpillère, tout au plus!

Ne me supportant même plus moi-même, comment supporter une mèche de cheveux qui dépasse sur mon cou ou une demi goutte de fond de teint?

Je déteste l’été et lorsque l’on vit en Corse, cela devient vite handicapant.

6- On peut aller à la plage.

Alors, oui mais non! Cela rejoint le point d’avant. Pour aller à la plage, il faut se mettre en maillot. Et pour se mettre en maillot, il faut un minimum accepter son corps. Quand ce n’est pas le cas, soyons un peu honnête, la plage devient une épreuve.

Perso, je ressemble plus à une baleine échouée sur le sable qu’à une sirène 😄

Cela dit, lorsque j’étais plus mince, je n’aimais déjà pas me mettre en maillot. C’est peut-être donc moi le problème?

Et encore faut-il aimer le sable pour apprécier la plage. Je trouve que l’on n’en parle pas assez du sable. 

Ça colle de partout, c’est irritant et je n’y vois rien de glamour.

Remarquez, j’ai la plage sous les yeux toute l’année donc elle ne m’attire pas plus en été qu’en hiver. 

Revenir de la plage en ayant sa voiture constellée de petits grains de sable que l’on aura ensuite transportés dans notre maison? Un vrai bonheur!  (Moi, maniaque? Non, je ne vois pas du tout de quoi vous parlez 🙈)

Mais la vérité est que je ne prends aucun plaisir à glander sur une plage.

Je m’y ennuie au bout de cinq minutes chrono! Je finis par squatter une paillote à l’ombre après une baignade histoire de ne pas me retrouver sur une serviette remplie des fameux grains de sable qui m’énervent plus qu’autre chose. 

Rester cuire durant des heures en plein soleil sur un morceau de serviette, je ne peux pas! C’est un concept qui me dépasse un peu d’ailleurs.

Je passerais sur les bestioles diverses et variées qui refont leur apparition, pour notre plus grand bonheur. Dans le désordre, on peut citer les moustiques, les guêpes, les méduses, les araignées, les frelons et vous avez le tableau complet.

Après je peux comprendre qu’il y en ait qui aime la plage et le sable avec option bestioles, mais pas moi. (Je crois que je deviens chiante là, non?)

Je déteste l’été et lorsque l’on vit en Corse, cela devient vite handicapant.

6- Les réseaux sociaux en été.

Ahhh, les réseaux sociaux et leurs jolis clichés!

Moi aussi j’en fais! Il n’y a pas de raison. D’autant qu’avec les paysages que j’ai sous les yeux, ce serait dommage de me priver.

Mais les photos de pieds dans le sable… Comment dire…

J’avoue, je crois que j’ai un problème psychologique avec les pieds. Je n’aime pas les pieds. (chacun son délire me direz-vous.)

Alors en voir défiler toute la journée sur mes fils d’actualité, c’est un peu l’angoisse. Surtout s’ils sont recouverts de sable, vous obtenez le cocktail magique de mes phobies visuelles. (Je crois que j’ai vraiment des problèmes.)

Cela étant dit, comme je n’aime pas voir le verre à moitié vide, je vais quand même vous dire ce que j’aime en été. (Oui, il y a bien deux ou trois trucs que j’apprécie, je ne suis pas aussi bornée 😄)

l-ete

III- Ce que j’aime en été.


1- Ne plus avoir d’horaires.

Le point que j’apprécie le plus en été est qu’il marque la fin de l’année scolaire. Je n’ai plus de cours à faire à ma fille, je n’ai plus besoin de mettre un réveil et je peux dormir aussi tard que je le souhaite. Ne plus avoir de contraintes d’horaires ou d’emploi du temps à suivre est ce que j’aime plus que tout.

En plus, j’ai de la chance, mes enfants se lèvent hyper tard donc nos journées commencent en fin de matinée.

2- les barbecues entre amis.

J’adore ça! (Si les soirées sont fraiches évidemment).

Profiter de mes amis devant un bon repas, c’est juste le bonheur.

Surtout quand ce sont des amis que je ne vois pas le reste du temps car ils vivent loin ou que je ne vois pas souvent pour cause d’emploi du temps surchargé.

3- La fin de l’été.

J’adore l’ambiance de fin d’été quand les journées commencent à raccourcir, que les soirées se rafraichissent un peu et que l’on peut enfin sortir sans manquer de s’étouffer.

Vous savez, cette atmosphère qui annonce enfin l’arrivée de l’automne? C’est ce que je préfère en été 😃

Et vous? Vous êtes plutôt team été ou team hiver?

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 Comments

  • Delphine

    Hello! Je découvre ce blog par ce super article et je m’y retrouve tellement que j’ai envie d’aller lire le reste! Je me sens moins seule et tout de suite plus normale! 🙂 Je vais aller lire la suite tout en restant enfermée chez moi en attendant que l’été passe! 😉

  • Suzanne

    Comme toi, l’été n’est vraiment pas ma saison préférée. Suis plutôt une fille du printemps quand la nature s’éveille et que les feuilles sont vert tendre. Tout semble frais, tout semble neuf et il y a beaucoup d’énergie dans l’air, mais cette énergie est légère et dynamisante, pas comme en été,où tout le monde semble osciller entre apathie et surexcitation…

    • Carmel

      Je crois que je fais partie de ces personnes qui sont totalement apathiques en été 😅
      Je trouve qu’il n’y a presque plus de printemps, du moins chez nous. On passe de l’hiver à la grosse chaleur quasiment sans transition et on n’a pas le temps de s’habituer…
      Honnêtement, ça fait bien deux semaines que j’agonise chaque fois que je dois mettre un pied en dehors de ma clim 🙈
      J’ai écrit cet article dans ma voiture un peu sous le coup d’un énervement passager (ou d’un coup de chaleur, je ne sais pas 😂) et je ne pensais que nous étions autant à ne pas trop supporter cette saison 😇
      Vivement le retour de la fraîcheur 😎

  • petitesfutilites

    Je déteste également l’été, pourtant chez moi, en Suisse, y’a rarement des grosses chaleurs. Sauf cette semaine de canicule à 35 tous les jours, j’ai vraiment souffert ! Vivant dans un petit appart sans clim, c’est un véritable sauna ! Ce que j’aime pendant l’été c’est m’empiffrer de glaces (bon j’avoue, je le fait aussi en hiver), les barbecues, les vacances à la plage, mais aussi le fait qu’il fasse jour bien plus tard… sinon, j’attends l’automne avec grande impatience !

  • Crystila

    Coucou,
    Moi aussi je déteste, car je vis dans un coin aussi touristique que la Corse et, en plus, il fait souvent 38° durant 2 mois, on ne peut rien faire de la journée, c’est un enfer! C’est compliqué d’aller au supermarché, le marché tu oublies, les touristes roulent à 30 à l’heure au lieu de 80 donc tu mets un temps infini pour circuler. Les amis, tu oublies aussi car les locaux fuient et les autres ne veulent pas être pris pour des pigeons avec des locations pourries pour le prix d’un smic (voire deux)…
    Bref, vivement septembre que l’on puisse commencer à profiter un peu de la rivière et de la vie…

  • Magalie

    Bon sang… Je croyais être la seule à détester l’été ! Le soleil, la chaleur, quelle horreur ! Je kiffe l’hiver avec mes pulls, mon plaid et mon café bien chaud. On parvient toujours a se réchauffer, mais se refroidir ? Impossible ou presque. Quand je dis autour de moi que je déteste l’été, on me regarde comme si je venais de sortir un gros mot … Je suis bien contente de lire cet article, je me sens moins seule ! Team winter all the way ☕

    • Mado

      Question bestiole tu as oublié tes amis scorpions et autres coléoptères improbablement surdimensionnés 🤪
      Il est vrai que comme toi je supporte de moins en moins la chaleur . La plage est plus accessible chez moi, mais je n’y vais pas avant 17 heures. Et mon corps… ben je fais comme si j’avais ma taille sveltesse d’avant ma dernière grossesse . Je ne m’assume pas, mais mon amour de la mer prime. J’avais bien pensé au scaphandrier, mais il fait beaucoup trop chaud.
      Ceci dit j’ai adoré ton article. Comme d’habitude

      • Carmel

        Punaise, tu as raison pour les bestioles 😅 Comme quoi quand on rédige, on oublie des trucs 🙈 Et ton corps est très bien ma bichette.
        Je te fais de gros bisous 😘

    • Carmel

      C’est tout à fait ça Magali! On passe presque pour des barges 😁Et les plaids! C’est toute ma vie 😅 Je suis ravie de constater que je ne suis pas un cas isolé 😇

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :