le blog a 6 mois
Blogging,  Style de vie

Le blog a 6 mois !


Le blog a 6 mois et c’est donc le moment du petit bilan. J’aime bien faire ça car cela me permet de voir où j’en suis et ce que je fabrique ( Ou pas ! )

La dernière fois que j’ai écris un article bilan du blog, c’était pour les 2 mois. Il était donc grand temps que je m’y remette. 

Le blog a 6 mois !

Alors, il s’est passé quoi durant ces 4 derniers mois ?


Faisons un petit retour en arrière où je vais tout vous dire; y compris ce que je ne veux pas faire avec mon blog. 

Comme vous allez le constater, ces quatre derniers mois ont été un peu agités dans ma tête 😀


Une 3ème publication sur le HuffPost et un contact avec France 2.


Dans mon bilan des deux mois, je vous avais quittés sur ma 2ème publication sur le HuffPost.

Fin août, j’ai eu envie de vous raconter que ma fille allait encore faire une rentrée des classes à la maison avec le CNED. ( Et moi, en super prof pas motivée.)

Visiblement, cet article a plu car il m’a donc valu une 3ème publication sur le HuffPost.

Cette publication a beaucoup circulé car j’ai ensuite été contactée par France 2 pour participer à l’émission « Ça commence aujourd’hui ».

Ma candidature n’a finalement pas été retenue et j’avoue que cela m’a soulagée. Je crois que je suis trop timide pour aller à la télé 🙈

En plus, cette demande ne tombait pas très bien car nous étions en plein bilan CRA avec Sarah. J’avais donc un peu la tête à autre chose.

Ils m’ont tout de même demandé de leur tourner une petite vidéo dont un micro extrait est passé dans l’émission en question. Si j’avais su, j’aurais fait un effort pour être un peu plus présentable 😅

En parallèle, mon blog avait trouvé son petit rythme de croisière, pas foufou mais bien suffisant à mes yeux. Et, Hellocoton a annoncé sa fermeture.


La fermeture d’Hellocoton avec les ( bébés ) blogs qui tombent dans l’oubli ?


J’étais plutôt attristée par la fermeture de ce site, pour trois raisons:

  • Je pouvais trouver et suivre des blogs sur une seule et même plateforme, ce qui était plutôt pratique.
  • C’était chouette d’être mise en une à deux reprises. Ben oui, ça flatte un peu l’égo de voir qu’on ne fait pas trop de la m****. ( Ou du moins que des gens apprécient ce que vous faites.)
  • Cela m’apportait un petit trafic régulier sur le blog sans trop me fouler. 

Et c’est là que ce bilan des 6 mois du blog devient intéressant à mon sens.

Lorsque j’ai constaté une baisse de mes vues, je n’ai rien fait de spécial pour y remédier. ( À part épingler mes articles sur Pinterest.)

D’ailleurs, mon compte Pinterest a beaucoup grossi et il est devenu ma 3ème source de trafic après Facebook et Google. 

Parce que, grande nouveauté de ces derniers mois: Google commence à m’apporter du trafic sur le blog et ça, c’est plutôt chouette ! 

J’ai donc continué ma petite routine d’écriture, sans m’investir davantage.

Je dirais que cela m’a permis de comprendre une chose fondamentale: je n’ai pas ( encore? ) une âme de vendeuse d’histoires. ( Ou de vendeuse tout court. )

J’aime écrire; raconter ma vie ou pas; mes humeurs, bonnes ou mauvaises ou ramener ma fraise quand on ne me demande rien. Mais, je n’ai pas envie de vendre quoi que ce soit. (Enfin, pas mon âme en tous cas ) 

Et on en arrive à mon compte Instagram et à ce que j’en fais.

Mon avis sur ce réseau n’est pas si différent de celui que je vous avais donné il y a 5 mois.

Donc non, je ne suis toujours pas investie sur Instagram.

C’est parti pour l’article dans l’article

Instagram, ton univers impitoyable !

(Vous pouvez zapper cette partie si seules les stats du blog vous intéressent.)

Instagram

Cet univers où certains pensent que l’argent est facile et où tout est mis en oeuvre pour faire grossir son compte le plus vite possible donc espérer s’enrichir rapidement. 

J’ai eu trois propositions de « partenariats » via Instagram: deux pour rejoindre des plateformes de sponsors et une pour promouvoir une appli mobile.

Et là, j’ai compris que ce n’était pas pour moi, hormis le fait que je n’ai clairement pas un nombre d’abonnés justifiant que je puisse faire des placements de produits. (Soyons un peu humble et réaliste.)

Je me demande d’ailleurs bien pourquoi on m’a contactée via Instagram qui est le réseau social où je suis la moins active au monde. 

En effet:

  • Je ne poste pas mes journées H24 avec le feed qui va bien, couleurs assorties et tout ça;
  • Je n’utilise quasiment pas de photos perso car je ne fais qu’y relayer mes articles; 
  • Je n’ai pas de talent de création pour la photo. Je photographie comme j’écris, c’est à dire au feeling;
  • Je n’arrive pas à me retrouver dans cet univers que je trouve très souvent fake pour ne pas dire malsain par moment.

Et là, je vais vous faire un petit topo histoire de vous donner un point de vue éclairé et à peu près réfléchi sur une question pas si tranchée.

Le marketing digital: un vrai métier que tout le monde ne sait pas faire.


Attention, je ne fais pas une généralité car il y a des comptes super sympas à suivre, y compris chez les influenceurs. 

Ils sont beaux à regarder, les photos sont travaillées, le feed est cohérent et harmonieux et les posts sponsorisés se fondent très bien au milieu des autres posts.

Le marketing digital est un vrai métier et tout le monde ne sait pas le faire. ( Ce qui est mon cas.) 

Lorsque c’est bien fait, on n’est pas choqué de voir des partenariats et c’est même normal car il faut bien que les créateurs de contenus gagnent leur vie.

Les dérives d’Instagram.


Non, ce qui me dérange avec Instagram ce sont ces comptes qui tentent de grappiller leur part du marché sans aucun talent particulier et de toutes les manières possibles: 

  • Le Follow / Unfollow; 
  • Les partenariats n’ayant aucune cohérence les uns avec les autres ( Un jour on prône le tout bio et le lendemain, on fait la pub pour un fast-food );
  • Les arnaques de type dropshipping qui prennent clairement les abonnés pour des pigeons;
  • Ou encore le voyeurisme à son paroxysme. 

J’ai à peu près compris ce qu’il faudrait faire pour obtenir une audience plus large et me lancer dans la course aux abonnés.  

Il suffirait peut-être que je raconte ma vie avec ma fille en mode: « sortez les mouchoirs », photos et stories quotidiennes à l’appui. Qu’on le veuille ou non, les histoires de handicap ou de maladie, c’est vendeur. 

Mais la question est: cela attirerait-il les bonnes personnes ou les gens en quête de voyeurisme et de sensationnel ?


Parce que nous sommes quand même dans un monde où on poste sa femme en train de mourir d’un cancer avec option vidéo de la gamine qui pleure sa maman.

J’ai vu ça, il y a quelques semaines et j’étais vraiment très choquée. D’autant plus choquée que ce compte était relayé par des influenceurs qui pèsent dans le game. ( C’est comme ça que je suis tombée dessus.)

Je pense que parfois, on touche franchement le fond de la misère humaine.

Alors, lorsque vous mettez les bons hashtags avec les bonnes photos, vous faites grossir votre audience. Mais même si c’est vendeur, d’une il faut savoir le faire et deux, il faut en avoir envie.

Qu’est-ce que tu nous chantes, toi qui a raconté toute la maladie de ta fille ?


De mon côté, j’ai toujours dit que je souhaitais raconter notre histoire et faire connaitre la maladie de ma fille ainsi que notre parcours. Mais il y a des manières de le faire et des limites que je refuse de dépasser.

La limite ultime serait de l’exposer toute la journée en l’instrumentalisant et en en faisant un produit marketing.

Je préfère rester bien au chaud sur mon blog. 


C’est mon petit endroit à moi, mon petit coin de cerveau que je partage au gré des semaines. Je m’y sens bien et libre de dire ou faire ce que j’ai envie.

C’est sûrement illusoire de penser de cette manière. 

Disons que cela me rassure d’imaginer que mon blog est plus intime qu’un réseau social où on a du mal à cerner réellement les gens. 

Pourtant, j’aime Instagram, mais en tant que consommatrice de contenu et non en créatrice de contenu. Et c’est toute la différence !

Chacun son métier, chacun sa passion.

J’aime flâner sur Insta, comme à peu près tout le monde mais je n’ai pas envie de faire partie de cet univers, pas comme ça.


Donc, je n’ai pas compris en quoi mon compte Insta avec si peu d’abonnés et si peu d’activités pouvait servir à vendre quoi que ce soit.

Je ne critique pas ceux qui le font et qui le font très bien. Je n’ai juste pas envie de rentrer dans un moule quelconque pour faire grossir mon compte et encore moins de gagner de l’argent de cette manière. 

D’où mon désintérêt pour cette plateforme, en tant que blogueuse ( amatrice ), à l’heure actuelle.

Rester vraie.


Je ne dis pas que je n’y viendrais pas mais si tel était le cas, je ne chercherais pas à faire un copier-coller de ce qui existe déjà pour être plus suivie. 

Je ne veux pas du sensationnel, je veux du vrai et du vécu. Du factuel, sans en faire des caisses pour attirer le chaland. 

Je ne veux pas non plus me plonger dans la mode écolo, vegan, zéro déchet, parentalité positive ou que sais-je parce que c’est la tendance actuelle, en plus du reste. 

Vous l’aurez compris, je ne suis pas prête à aller plus loin. Et puis, je n’ai pas non plus le temps et l’envie que ça devienne mon métier. Je laisse ça aux vrais professionels des réseaux sociaux et je continue de suivre les comptes que j’apprécie.

Cela m’a permis de savoir ce que je voulais, à savoir rester sur mon blog.

Je viens de faire une grosse digression mais elle fait partie de ce bilan.

Le blog a 6 mois !

Mais alors, si tu ne blogues pas pour l’argent, tu blogues pourquoi ?


Bien sûr que ce serait top de gagner de l’argent en bloguant. Car ne croyez pas que cela ne prend pas un minimum de temps et le temps c’est…? ( Ok, cela ne me prend pas tout mon temps car je ne suis pas investie à 100%, mais je vais y revenir un peu plus loin. )

Simplement, il faudrait que cela colle avec ma manière d’être. Ce qui ne semble pas être le cas actuellement. 

Bref, je continue d’écrire à un rythme régulier et je le fais toujours par plaisir. Et un peu par égoïsme aussi, parce que ça fait du bien d’écrire. 

Et en parlant de plaisir, ces six mois de blogging m’en a apporté.


Tisser des liens avec d’autres blogueurs et découvrir leur univers.


Ben oui, car lorsque l’on a envie de partager, c’est un peu la base de s’intéresser à ce que font les autres. Et j’ai découvert des univers touchants et authentiques. Des blogs qui me correspondent, tout simplement. J’aime les gens sensibles et ceux qui bloguent par plaisir se repèrent à dix kilomètres. De même que ceux qui ne font ça que pour d’autres raisons un peu plus obscures. 

En réalité, j’ai bien compris la différence entre les blogs pro et les blogs perso. J’ai évidemment un avis sur la question, vous vous en doutez 😄

Il y a ceux dont le blog ressemble à une boutique Sephora ou Asos et ceux dont les blogs racontent des histoires. J’aime ceux qui racontent des histoires, des tranches de vie ou alors ceux qui partagent de vrais bons plans. Pas des plans foireux juste parce qu’il y a un chèque à la clé.

Je pense que l’on peut gagner sa vie en bloguant sans pour autant devenir un panneau publicitaire sans âme. La frontière est vite franchie donc il faut rester vigilant.

Les blogueuses pro, dont c’est vraiment le métier, savent vraiment de quoi elles parlent. Les autres, se perdent en testant des recettes lues et approuvées et cela se ressent jusque dans leur plume. Et c’est dommage. 

Je constate tout de même depuis un certain temps, de nombreuses remises en question de la part de certains influenceurs qui tendent à revenir vers plus d’authenticité. Et franchement, ça fait du bien.

Maintenant que je vous ai bien soulés avec ces considérations bloguesques, continuons d’énumérer ce que j’aime dans le fait de tenir un blog perso 😋

Entre autre, j’ai continué de m’entretenir avec des personnes touchées par le syndrome de Turner. 


Continuer à recueillir des témoignages sur le syndrome de Turner.


Je tiens beaucoup à cette catégorie témoignages sur mon blog car elle me permet d’avoir des retours d’expériences et de vie avec le syndrome de Turner. Cette maladie est rare donc c’est compliqué d’obtenir des informations sur le sujet. Finalement, parler avec ces jeunes femmes atteintes de la même pathologie que ma fille est très enrichissant à mes yeux.

D’ailleurs, n’hésitez pas à faire un tour sur la page Facebook de l’association Turner&Vous ainsi que sur leur site internet.

Mais ce que je retiens de ces 6 derniers mois, c’est le côté plaisant et libérateur d’écrire.


Écrire, juste pour le plaisir et parce que ça fait du bien.


C’est donc bien ça le but de ce blog: vous partager des expériences tout en me confiant un peu et si cela intéresse quelques personnes, c’est du bonus.

J’aime écrire ce qui me passe par la tête, au moment où ça me passe par la tête ! Et j’aime apprendre des autres.

En revanche, je n’ai toujours aucune organisation d’écriture, je n’ai pas envie d’en avoir et je fais tout au feeling à l’instant T. ( Je suis pas un peu chiante ? 😄) 

Aucun de mes articles n’est préparé à l’avance. J’écris, je relis et je poste. 

Souvent, les idées me viennent quand je me lave les dents. Ayant une bonne hygiène bucco-dentaire, cela m’a permis de tenir un rythme de publications régulier 😅

C’est donc (enfin ) le moment du bilan où je vous parle chiffres !

( Partie la plus longue à faire car j’ai dû aller fouiller un peu ailleurs que dans ma tête. )

Le blog a 6 mois !

Le bilan en chiffres des 6 mois du blog.


6 mois de blogging, c’est:

  • 55 articles publiés;
  • 95 commentaires sur le blog en comptant mes réponses et sans compter ceux sur Facebook et Instagram; ( J’ai pas compté, c’est trop long à faire 🤪 )
  • 26 mentions j’aime sur les articles du blog;
  • 88 abonnés sur ma page Facebook dont 79 mentions « J’aime » ( contre,  45 il y a 4 mois: ça augmente doucement mais sûrement 😉 )
  • 89 abonnés sur Instagram; ( Mais ça fluctue car les gens se désabonnent aussi vite qu’ils s’abonnent quand ils constatent que tu les suis pas ! Les joies de ce réseaux 😄 )
  • 34 abonnés sur Pinterest avec plus de 60 000 visiteurs uniques mensuels ( qui ne se convertissent pas forcément en lecteurs, du caaalme 😅 )
  • 21 abonnés sur WordPress.

Les nombres d’abonnés comportent des doublons entre les différentes plateformes donc ce n’est pas significatif et ce serait un peu fastidieux pour moi de différencier tout le monde. En gros, on va dire qu’il y a environ 150 personnes uniques qui suivent le blog.  ( Mais en très gros. )


Les vues sur le blog en 6 mois.


Il y a eu plus de 17700 visites sur mon blog depuis sa création. Soit plus de 8000 vues en 4 mois. 

Le bilan des deux mois comptabilisait plus de 9000 vues en moins de temps grâce aux publications sur le HuffPost. Et grâce à un article en particulier qui avait attiré 6400 vues en deux jours, donc ce n’est vraiment pas significatif de mes vraies stats on dira.

Pour vous donner une idée plus précise de mon trafic réel, je vous insère les captures écrans de Google analytique des deux derniers mois. ( C’est aussi un peu le but d’un bilan 😃)

Le mois d’octobre 2019
Le mois de novembre 2019

Je suis donc très contente de ce bilan car malgré une visibilité moindre, j’ai vous, mes petits fidèles, qui continuez de suivre mes aventures palpitantes 😀 


Mes objectifs pour le blog.


D’ailleurs, pour revenir à ce que je vous disais tout à l’heure à propos de mon investissement personnel sur le blog en terme de temps, je pense que je peux faire un peu mieux.

Pour les prochains mois, je me suis fixée des objectifs:

  • Mettre en place une Newsletter ou un mailing pour annoncer la sortie de mes articles;
  • Avoir une routine plus régulière sur Pinterest, donc être un peu plus organisée. ( Hum hum… J’ai un doute sur la question quand même 😅)

Je ne me fixe rien d’autre car je sais que je ne m’y tiendrais pas, donc autant rester dans le réaliste réalisable.

Je sais que ce bilan est un peu long et qu’il est un peu parti dans tous les sens. Mais c’est un peu toutes les étapes par lesquelles je suis passées alors je trouvais que c’était un peu logique d’en parler.

J’adore écrire sur ce blog, j’aime avoir vos retours et je me sens bien ici. Cet endroit est un peu mon exutoire et je pense que c’est pour cette raison que j’écris régulièrement. Alors, si vous aimez me suivre, n’hésitez pas à vous abonner au blog ou à ma page Facebook, ça fait plaisir 😇

Je n’ai pas la moindre idée de ce que va devenir mon blog pour les six prochains mois. Si ça se trouve, je n’écrirai même plus 😀Mais en attendant, tant que j’y prends du plaisir, je continue sur ma lancée !

4 Comments

  • Latmospherique

    Le plaisir avant tout!
    C’est ce qui fait la différence à mon avis pour les lecteurs aussi.
    Je suis bien infoutue de parler de moi sur les réseaux sociaux et comme toi je me sens plus à l’aise sur mon blog, c’est un espace qui me correspond davantage.
    Belle continuation!

  • Fugu

    Joyeux demi-anniversaire à ton blog ! 🙂

    Dis donc, ça en fait des chiffres ! Et là je me dis que je devrais peut-être m’intéresser aux miens… Mais j’ai créé Fugushima (mon énième blog) dans le but d’avoir un bocal de liberté (oui c’est paradoxal dit comme ça), un lieu où je peux être moi et raconter ma vie sans sentir le poids du jugement (le premier qui soit né vraiment pour ça, en fait !). Et puis j’aime bloguer pour échanger, recevoir des commentaires et commenter chez les autres, d’ailleurs on va bientôt pouvoir m’élire Miss Tartine tant j’en balance sur chaque billet qui m’interpelle… xD Mais pour moi c’est ça aussi, bloguer. Partager sur nos expériences communes, ou réagir à ce qu’on a lu. Bref, ne pas rester dans son coin en attendant que les autres fassent tout le boulot. 😀

    Quant à être une influenceuse… Haha ! Même pas en rêve ! J’ai d’ailleurs ouï dire que c’était un peu la fin, les gens ont de moins en moins confiance et il faut qu’ils changent leur manière d’être pour « survivre ». Bref. J’arrête làààà ! Encore joyeux mi-anniversaire !

    • Carmel

      C’est vrai, ça fait beaucoup de chiffres 😅
      Je ne pouvais pas ne pas parler d’Instagram dans cet article car quand on vient toquer à ta boîte mail avec des propositions qui ne te correspondent pas, tu te penches un peu sur la question. Et puis, je consomme de l’Insta et du YouTube alors je commence à comprendre un peu le délire 🤪
      Continuons de partager sur nos blogs, on peut y dire ce que l’on veut et c’est ça le plus important 😇
      Sans compter qu’il y a de la place pour tout le monde dans cet univers d’internet 😉
      Belle journée à toi 😘

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :