préparer le départ en fac de son enfant
Humeurs,  Mon fils quitte le nid!

Comment je me prépare au départ en fac de mon fils



Préparer le départ en fac de son enfant est un moment un poil stressant. Enfin, de mon point de vue en tous cas.

À se demander ce qui ne me stresse pas, d’ailleurs! Mais ce n’est pas le sujet.

Mon fils, Charles, a obtenu son bac cette année et il va intégrer une prépa d’école ingénieur à Aix en Provence, en septembre. 

En effet, lorsque l’on vit en Corse et que notre enfant obtient son baccalauréat, il y a de grandes chances qu’il quitte l’île pour faire des études. 

Bien sûr, nous avons une université, mais selon le cursus choisi, il faut souvent partir sur le continent. 

Après les résultats de Parcoursup, j’avais l’espoir que mon fils chéri décide d’aller à Corte.

De cette manière, je l’aurais eu à la maison tous les week-ends.

Alors évidemment, on ne fait pas des enfants pour les garder sous cloche mais pour leur apprendre à voler de leurs propres ailes. Même si cela m’arrache la langue (ici, les doigts en l’occurence) de dire ça, c’est la réalité. Ok, je le vis mal; je crois que tout le monde l’a bien compris.

Mais, je vais tout de même vous raconter comment nous avons préparé cette rentrée un peu particulière pour nous.

Il y a eu plusieurs paramètres à prendre en considération et le premier a été l’aspect financier.

L’argent, c’est un peu le nerf de la guerre et c’est ce qui détermine ensuite tout le reste. (Du moins pour la majorité des parents qui envoient leur enfant en Fac.)

Comment préparer le départ en fac de son enfant

1- Budgétiser les études sur le long terme.


C’est la première chose à faire car on ne va pas se mentir, envoyer son enfant dans une école loin de la maison (avec une mer qui nous sépare) a un coût. Et pas seulement celui de l’école.

Il faut prévoir:

  • Le coût du logement; 
  • Le coût de l’école;
  • L’argent nécessaire pour vivre loin de nous;
  • Les billets d’avion pour les retours à la maison (Il manquerait plus qu’il ne rentre pas!);
  • L’installation (le gros du budget de la rentrée.)

Je ne vous donnerai pas de chiffres précis car c’est une variable propre à chacun. 

Une fois le budget établi, Il a fallu chercher l’appartement.

Comment préparer le départ en fac de son enfant

2- Le choix du logement étudiant.


Lorsque l’on n’est pas sur place, chercher un logement à distance est un peu fastidieux. 

Heureusement, aujourd’hui on peut aussi faire des dossiers de demandes de locations par internet. 

J’ai d’abord localisé l’école sur Google Maps et ensuite j’ai délimité un périmètre de recherches.

J’ai ciblé mes recherches selon différents critères:

  • La taille du logement;
  • La distance de son école;
  • Le loyer.

Entre temps, Marc (mon mari) m’avait parlé d’une résidence étudiante située à deux pas de la future école. Il l’avait remarquée lorsque Charles avait passé son concours Puissance Alpha en avril là-bas.

J’ai orienté mes recherches vers les résidences étudiantes.

Il existe des sites web dédiés à ces résidences (comme Studea par exemple) mais la demande est très importante. Au niveau des tarifs, c’est un peu plus cher qu’un studio classique mais avec des avantages indéniables pour une flippée dans mon genre:

  • Immeuble sécurisé par digicode et visiophone avec la présence d’un intendant toute la semaine pour répondre au moindre problème de l’étudiant; Y compris lui changer une ampoule s’il a deux mains gauches avec dix pouces. (Ce n’est pas le cas de Charles mais ça peut servir!)
  • Logement quasiment tout équipé, à quelques détails près;
  • Il n’y a que des étudiants qui habitent l’immeuble, cela favorise donc les relations sociales (enfin, j’espère);
  • Présence d’une salle commune où les étudiants peuvent se retrouver, travailler, faire des soirées ou juste regarder la télé;
  • Mise à disposition d’une laverie (payante) directement dans l’immeuble;
  • Proximité de l’école imbattable. (300 mètres environ)
  • Proximité du centre ville et de toutes les commodités: supermarchés, médecins, pharmacies, police municipale, gare routière, etc.

Comment obtenir un logement dans la résidence étudiante?

Le principe est simple (à première vue): il suffit de déposer un dossier sur leur site internet et attendre d’être contacté lorsqu’un studio se libère.

Les papiers à fournir sur le site sont les suivants:

  • Les 3 dernières fiches de paye;
  • L’avis d’imposition
  • Les cartes d’identité de l’étudiant et des parents ou de la personne qui se porte caution;
  • Remplir un questionnaire du style: « êtes-vous locataire? Si oui, quel est votre loyer? – «  Êtes-vous propriétaire? Si oui, les mensualités de votre crédit immobilier » ou encore « Êtes-vous donneur d’organes? Si oui, donnez-nous un rein » (Non, je déconne 😄 mais j’exagère à peine.)
  • Un justificatif de domicile;
  • Une attestation de l’employeur avec votre pédigrée dans l’entreprise.

Bref, vous n’avez plus aucune vie privée, le dossier transmis.

Une fois tous les papiers demandés scannés sur le site, vous n’avez plus qu’à prier. Je n’ai pas prié très longtemps, j’ai été contactée très rapidement pour réserver un appartement.

Nous avons fait le choix d’un studio de 40 m2 pour des raisons évidentes: nous nous rendons régulièrement sur Marseille pour les contrôles médicaux de Sarah, autant ne plus aller à l’hôtel. 

De plus, je souhaitais que Charles se sente à l’aise dans son petit appart. Il y avait un écart de 50€/mois entre un 19 m2 et un 40 m2, donc le choix a été vite fait. Et honnêtement, quand tu t’emplâtres, tu n’es plus à 50€ près. (Enfin, ça dépend pourquoi mais concernant le loyer, le sacrifice en valait la peine.)

➤ Qu’est-ce qui est compris dans le loyer d’un studio en résidence étudiante?

Dans le loyer, sont inclus l’eau (froide et chaude), internet en wifi haut débit et les charges.

Restent à payer, l’électricité et le coût de la laverie.

À partir de quand louer l’appartement?

À ce niveau, on n’a pas eu trop le choix. Soit on louait à partir de fin juin, soit on était sur liste d’attente pour septembre. On a fait le choix de réserver le studio fin mai avec une location à partir de fin juin. J’avais besoin que tout soit cadré dans ma tête.

Nous n’avons donc pas visité les lieux avant de louer. D’un autre côté, en résidence étudiante, il n’y pas de surprise; les appartements sont tous les mêmes et les photos et vidéos présentes sur le site sont réellement contractuelles.

➤ Quelle somme doit-on verser pour entrer dans l’appartement?

Prévoyez de vendre vos organes un par un. Et si vous les avez en double, c’est mieux. 

On vous demande le premier mois de loyer, un mois de caution et les frais de dossier. 

En gros, quasiment l’équivalent de trois mois de loyer d’un coup. 

Une fois tout ceci réglé, il fallait faire l’état des lieux avec remise des clés.

L’état des lieux avec remise des clés.

Marc partait voir Muse en concert à Marseille avec Charles, début juillet. Il en a profité pour caler tout ça à ce moment-là.

Histoire d’avoir moins de choses à faire pour l’installation définitive fin août, on a décidé de faire une pré-installation dans la foulée. 

C’est précisément à cette étape, que l’on s’est rendu compte que nous étions aussi barges l’un que l’autre avec mon mari.

Comment préparer le départ en fac de son enfant

3- La pré-installation début juillet pour gagner du temps à la rentrée.


Ce concert de Muse prévu depuis noël tombait finalement très bien. Au lieu d’y aller en avion, Marc a décidé de prendre le bateau afin de porter un maximum d’affaires à l’appartement.

Nous avions déjà en triple exemplaires tout ce qui est vaisselle, poêles, casseroles et autres ustensiles de cuisine. Le tout en excellent état, donc inutile de tout racheter.

On a donc commencé à préparer des cartons avec tout ce qui serait indispensable à la survie de Charles en faisant une liste de tout ce qu’il faudrait aussi acheter.

➤ Les courses des produits non périssables.

J’ai fait un énorme Drive avec tout ce qui ne se périme pas.

De cette manière, il n’y aura plus que le frais à acheter au moment de l’installation définitive.

En gros, j’ai acheté tout ce dont on a besoin lorsque l’on arrive dans un appartement vide. Même de la farine! Comme s’il allait faire son pain ou des pâtisseries 🙃 ( Je peux toujours rêver! )

S’il se fait cuire des pâtes au lieu de terminer au MacDo, ce sera déjà pas mal. 

En dehors de ça, il a fallu prévoir l’achat de tout le linge de maison. Et ça, je n’étais pas prête non plus! J’ai eu l’impression de lui faire son trousseau de mariage. (Et de me prendre encore 10 ans dans les dents 🤪)

➤ L’achat du linge de maison.

Pour le linge de maison, j’ai guetté les soldes sur La Redoute et j’ai commandé les parures de lits et serviettes de bain

Je lui ai tout prévu en double, histoire qu’il ait du roulement entre deux machines de linges. 

Il ne sait pas faire fonctionner un lave linge ni changer ses draps, mais je compte sur son côté bricoleur pour s’en sortir! 

Il a une laverie commune dans son immeuble, comme dans les séries américaines. Ça le motivera peut-être à apprendre à utiliser un lave-linge. Et s’il y a des jolies filles qui squattent les lieux, je pense qu’il va devenir incollable en lessives. 

En plus de ces préparatifs, Marc a pensé que ce serait bien de faire une armoire à pharmacie.

L’armoire à pharmacie ou le kit de survie de l’étudiant.

On dirait que Charles part faire Koh-Lanta et qu’il n’aura pas les moindres médecins ni pharmacies aux alentours.

Son père, qui a une passion pour les pharmacies, a fait faire un kit de survie composé de tous les médicaments qui pourraient être utiles en cas de douleurs, gastro fulgurante, crises d’allergies, grippe, ou tout autre pathologie arrivant par surprise et que maman ne sera pas là pour soigner. 

J’ai déjà prévu de lui rédiger une fiche avec la posologie de chaque médicament et son indication histoire qu’il ne joue pas au chimiste du dimanche. (Et que je ne reçoive pas un appel de l’hôpital pour intoxication médicamenteuse.)

Il n’a pas été oublié le nécessaire pour se désinfecter en cas d’attaque de couteaux au cas où il se ferait à manger. ( Je suis mauvaise langue, il aime bien cuisiner du riz au micro-onde 😅 )

En plus de tout ces cartons, nous avons décidé que ce serait plutôt pas mal de porter les vêtements d’hiver dans la foulée.

Les vêtements d’hiver ont aussi fait le voyage.

Étant donné qu’il fait deux mille degrés en Corse durant l’été, la nécessité de garder des vêtements chauds à la maison était plutôt limitée.

Tout ce qui ne servirait pas durant les mois de juillet et août a donc pris le chemin du studio avec les autres cartons.

Cela m’a aussi permis de voir ce que je devrais lui acheter pour la rentrée.

Pour résumer, Charles et Marc ont pris le bateau début juillet avec une voiture pleine à craquer et ils ont commencé à emménager l’appartement.

Il y a encore eu des achats à prévoir car même si tout était équipé, il manquait des choses que l’on jugeait indispensables.

Les achats sur place après visite de l’appartement.

Les premiers achats se sont portés sur les bricoles manquantes comme un petit four, un grille-pain ou un fauteuil de bureau. 

À chacun de voir ce qui est nécéssaire pour lui dans un appartement.

À ce stade de la pré-installation, je n’avais pas encore vu le studio donc on a tout fait en Facetime. C’est pratique lorsque l’on ne peut pas se déplacer tous ensemble.

Finalement, fin juillet, nous sommes partis sur Marseille avec Sarah pour son IRM cardiaque et j’ai enfin découvert l’appartement. Nous y avons passé une nuit, tous les trois.

Mes premières impressions sur l’appartement.

J’ai trouvé que les garçons avaient vraiment assuré et qu’il ne manquait presque plus rien pour que Charles soit heureux dans sa nouvelle vie d’étudiant.

Je dois avouer que j’ai du mal à l’imaginer vivre seul dans cet appart.

J’ai regardé cet endroit avec mes yeux d’adulte, maman de surcroit. Traduction: en mode parano où rien n’est assez bien pour mon pauvre fils qui va déprimer tout seul là-dedans. 

La première chose que j’ai constatée, c’est le manque de déco. Ce n’est pas un truc de mecs, donc j’ai prévu de rendre tout ça un peu plus chaleureux. 

J’ai déjà acheté un plaid pour me rassurer et me donner l’impression qu’il sera comme à la maison. (J’ai des problèmes, je vous l’ai déjà dit 🙃 )

Certains vont sûrement penser que je suis dans l’excès mais je peux vous assurer que lorsqu’on laisse partir son enfant, on essaye de lui recréer un petit cocon dans lequel il sera le mieux possible.

Et lorsqu’on le laisse partir en étant en total stress, on en fait des caisses pour calmer ses angoisses. En ce moment, je passe mes journées à faire le ménage chez moi; signe que je suis au maximum de mon anxiété.

J’ai déjà prévu de tout aménager de manière à ce qu’il retrouve un peu de moi nous avec lui.


4- Pour conclure.


Au-delà de tout cela, la seule chose qui intéresse vraiment Charles, c’est l’ordinateur portable que nous allons lui acheter. ( Prévu dans le budget études, indispensable en école d’ingénieur et parce que trimballer un ordinateur pas portable d’Ajaccio ce n’est pas hyper pratique.) 

Les gosses n’ont pas les mêmes priorités ni les mêmes préoccupations que nous, c’est dingue! Il n’a rien voulu choisir au niveau de son installation sauf l’ordi!

Je te laisse faire maman! Je ne vais pas choisir mes draps quand-même!

(Ben non mon chéri, c’est un truc de maman les draps 😃)

Le 29 août, nous partons en bateau avec Marc et Sarah. Charles nous rejoindra en avion le lendemain. ( Pour cause de passage de permis de conduire à une date que nous n’avons pas pu choisir. )

Sa rentrée des classes est le 2 septembre. Ce sera la première fois que je ne serai pas là depuis qu’il est en âge d’être scolarisé. Je pense que lui va s’en remettre. Moi, c’est moins sûr…

On se retrouve donc fin août/début septembre pour la suite des aventures de l’oisillon qui quitte le nid! (Et de sa mère qui vire totalement dépressive et part s’installer avec lui.)

Et vous, votre enfant quitte le nid ou pas encore?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :