comment et pourquoi j'ai perdu 27 kilos
Humeurs,  Mieux-être

Comment et pourquoi j’ai perdu 27 kilos !

Aujourd’hui, j’avais envie de revenir sur un sujet qui me tient à cœur et qui a occupé la moitié de mon année 2021 et qui continue de m’occuper en cette année 2022 à savoir comment et pourquoi j’ai perdu 27 kilos. 

Je tiens à préciser que je ne souffre pas de troubles du comportement alimentaire ( TCA ), donc si c’est votre cas, je ne suis pas certaine que cet article pourra vous aider. Il vous apportera peut-être quelques éléments de réponses, mais un bon suivi psychologique me semble beaucoup plus indiqué dans ce cas de figure.

En effet, je n’ai jamais fait de crises de boulimie, ni d’anorexie et je ne souffre pas d’hyperphagie.

Comme quoi, on peut tout à fait prendre du poids sans pour autant être dans une relation conflictuelle avec l’alimentation.

Pourquoi j’ai décidé de commencer un régime ?

 

On a le droit de ne pas s’aimer mais d’essayer de le faire !

J’ai toujours eu un problème avec mon corps, même quand je n’étais pas du tout en surpoids. C’est un vaste débat, mais c’est important de le préciser. En effet, avec le recul, je trouve que j’étais hyper dure avec moi-même. À l’inverse, lorsque les kilos se sont vraiment accumulés, j’ai carrément fini par faire l’autruche.

Je vous avais rédigé un article sur le jour où mon corps m’a lâché et sur les traitements qui m’ont fait prendre une bonne trentaine de kilos en peu de temps. ( Je vous mets le lien ici )

À l’époque, J’avais bien tenté de ne pas grossir puis de perdre ce poids en trop mais rien n’y faisait. Surtout, j’avais une autre bataille à mener et on ne peut pas tout faire en même temps, on n’est pas non plus des machines. 

J’avais donc fini par me résigner à être fatiguée, douloureuse chronique et grosse pour toujours.

Super programme !

Je dis grosse exprès et pas de manière péjorative car c’était juste ce que je pensais de moi et ce que j’étais. 

En réalité, j’avais carrément lâché l’affaire et je me suis complètement renfermée au point de ne plus sortir de chez moi que si c’était vraiment nécéssaire. 

Car, en plus d’avoir mal à la tête H24, je n’avais pas envie d’être confrontée au regard des autres et à ce que j’imaginais être des jugements en mode:

« Mon dieu, ce qu’elle est devenue ! Elle se laisse aller ! » 

Alors qu’en vrai, tout le monde s’en fiche même si le monde aime juger 😉

Après 14 années à me détester, j’ai eu un déclic. Surtout, le constat était un peu accablant puisque j’étais en obésité modérée. Cela ne m’était jamais arrivé.

Le déclic !

Au printemps dernier, je me sentais physiquement mal. 

J’avais des bouffées de chaleur, des palpitations, des angoisses, bref j’avais l’impression que j’allais mourir. ( Rien que ça 😅 )

En fait, la périménopause me jouait des tours mais je ne savais pas que cela pouvait me mettre dans cet état second. Et, je n’avais pas franchement capté que j’en étais là, pour être honnête. 

Les confinements aussi n’ont pas aidé et 3 kilos sont venus s’inviter sur ma balance ( et mes hanches ) sans vraiment changer mon alimentation.

Mon médecin m’a alors prescrit une prise de sang. Les résultats n’étaient pas hyper bons: j’avais des triglycérides et un bilan hépatique catastrophique.

J’ai eu peur et j’ai décidé de faire un vrai état des lieux de mon alimentation.

Le résultat a été un peu évident: je mangeais peu mais mal. Donc j’avalais quotidiennement des calories qui ne servaient à rien. 

 Incroyable révélation ! 

J’avais tendance à manger comme ma fille ( qui n’aime pas grand chose ) par facilité. Cela donnait des repas qui n’étaient pas du tout adaptés pour mon grand âge 😃

J’aime quasiment tous les légumes mais je n’en mangeais plus. Le matin, j’avais remplacé les biscottes par des petits sablés, bref, il fallait tout revoir.

Mais je ne savais pas comment m’y prendre.

Comment j’ai élaboré mon régime ? 

J’avais déjà suivi un régime avec une endocrinologue après la naissance de mon fils, j’avais donc deux ou trois bases d’il y a 20 ans 😅

J’ai ensuite fait quelques recherches sur notre meilleur ami Google afin de mieux comprendre comment éviter les triglycérides et le 21 juin 2021, je me suis lancée ! 

Je n’en n’ai parlé à personne. Je voulais me débrouiller toute seule et voir si j’avais le mental pour y arriver. En résumé, je me suis challengée.

comment et pourquoi j'ai perdu 27 kilos

Comment on fait pour perdre du poids ?

Il n’y a pas de secret et je ne vais pas vous raconter de salades ( même s’il faut en manger plein 🙃)

Pour moi, et je le précise parce que c’est important, et que chaque cas est différent: maigrir ce sont des maths ! 

Hein ? Quoi ? 

Ben oui, c’est tellement idiot que je n’y avais pas vraiment réfléchi avant. 

En gros, si tu manges moins de calories que ce que ton corps en consomme, tu vas perdre du poids. 

Et si tu fais du sport, tu peux manger plus. Eh oui, nous les flemmards, on n’a pas de bol ! 😅 Même si j’ai investi dans un tapis de marche histoire de me remuer un peu les fesses !

Je n’inclue pas dans cette équation les personnes ayant des problèmes médicaux empêchant la perte de poids. Je ne suis pas médecin mais un bon endocrinologue devrait pouvoir identifier le souci. 

Je vous vois venir la team: 

« Je comprends pas, je mange peu mais je grossis ! »

Ou en encore: 

« Je mange healthy mais je ne maigris pas ! »

Alors non ! Si tu grossis ou que tu ne maigris pas c’est que tu te mens à toi-même. 

Je suis méchante hein ? Je sais ! J’étais pareille:

« Mais, heuuu, je mange pas beaucoup, je comprends pas ! » 

Ben oui, ma cocotte, mais si le peu que tu manges ce sont des mauvaises calories du type: sucre, graisse, produits transformés et j’en passe, tu ne risques pas de maigrir. Et si tu manges des « bonnes » calories mais que tu en ingères trop, tu ne maigriras pas non plus.

Mais alors, comment on doit manger ?

Le secret d’une bonne assiette.

Je sais que je risque d’en faire hurler plus d’un mais je ne sais faire un régime qu’en comptant les calories.  ( Et comme je suis sur mon blog, je dis ce que je veux 😛 )

Vous remarquerez que j’emploie le terme régime et non rééquilibrage alimentaire. 

Pourquoi ? Parce que, de mon point de vue, c’est exactement la même chose ! 

C’est comme dire: assistante de direction pour secrétaire. Donc appelons un chat, un chat !

Après ces digressions, voici comment devrait idéalement se composer votre assiette, tout du moins la mienne.

Car, je tiens à préciser que ce qui a marché pour moi, ne marche peut-être pas pour tout le monde.

  • 50% de légumes et/ou crudités
  • 25% de protéines 
  • 25% de féculents

Évitez de tout badigeonner d’huile ou de beurre, sinon, c’est pas drôle !

Une cuillère à soupe d’huile d’olive ( ou autre ) par repas, c’est amplement suffisant. 

Ce mode d’alimentation est juste une base sur laquelle s’appuyer si on ne sait pas trop par où commencer.  

Il m’a aidé à contrôler le nombre de calories que je mangeais dans une journée mais on peut l’adapter en fonction de ses goûts. 

Je précise tout de même qu’il vaut mieux se faire accompagner par une personne compétente qui saura adapter votre alimentation à vos besoins.

Je n’ai pas choisi cette option, je voulais me prouver que je n’avais besoin de personne. Et je peux dire aujourd’hui que j’ai réussi juste avec de la motivation.

La quoi ? La MO-TI-VA-TION ! 

comment et pourquoi j'ai perdu 27 kilos

Mais comment on reste motivé ? 

C’est compliqué de répondre à cette question, merci de me l’avoir posée ! 

Encore une fois, je vais vous dire ce qui a fonctionné pour moi. Mais, chacun doit chercher et trouver ses propres ressources. En d’autres termes, il faut identifier ses faiblesses et les combattre de toutes ses forces. 

Cela évite de commettre des erreurs qui vont empêcher la perte de poids.

Les erreurs à ne pas commettre pour perdre du poids

Ne vous mentez plus à vous-même

Vous connaissez les:

 » Ouiii, je n’arrive pas à perdre mes kilos de grossesse ! »

( Et il a quel âge ton petit dernier ? 5 ans ! Ah…)

Ou encore:

« C’est le stress ! »

« C’est la pilule ! »

Bref, vous avez compris le principe. Je ne nie pas que ces facteurs puissent influer sur la prise de poids. Mais ce n’est ni une généralité ni une fatalité.

Ne laissez pas passer votre nouvel élan de motivation

Peu importe quel jour on est, si vous avez décidé de vous y mettre aujourd’hui, faites-le ! Inutile de reporter au lendemain le début de quelque chose, quel qu’il soit. Il n’y aura jamais de moment idéal, donc on ne se trouve plus d’excuse et on s’y met !

Suivez vos efforts

Notez tout, prenez vos mesures et prenez vous en photo. Ayez un cadre visuel sur vos progrès ou vos échecs. C’est ultra motivant de se voir progresser et si on fait des erreurs, on les corrige.

L’application qui m’accompagne depuis le début est FatSecret. J’y note mon poids, ce que je mange et cela me permet de garder un contrôle sur mon parcours.

Trouvez la méthode qui vous convient le mieux: un petit carnet ou une appli, et gardez une trace.

Ne faites pas l’impasse sur le suivi médical

Je préfère le préciser, même si cela semble logique, mais un contrôle médical avant de démarrer son régime est indispensable. De même qu’un autre contrôle après la perte de poids, l’est tout autant.

Le but étant de prendre soin de soi, alors autant le faire correctement.

Fixez-vous des objectifs réalistes et par paliers

Lorsque l’on décide qu’il est temps de perdre du poids, il faut se fixer un ou des objectifs. Si le but à atteindre semble surréaliste, on se décourage avant même de commencer.


La clé est de se fixer des objectifs par paliers.

Par exemple:

  • Objectif n°1: sortir de l’obésité ou du surpoids
  • Objectif n°2: avoir de meilleures analyses de sang
  • Objectif n°3: changer de dizaine, etc.

Et ainsi de suite ! Au fur et à mesure que l’on a atteint un palier d’objectif, on se sent de plus en plus en confiance pour continuer et on booste son mental dans un cercle vertueux de dépassement de soi. Et si en plus on note tout ses progrès, on en arrive à être fier de soi !

Trouvez votre source de motivation

Que ce soit pour des raisons de santé ou pour l’image que vous avez de vous-même, il y a forcément une raison qui vous pousse à vouloir changer. Trouvez laquelle, et elle vous maintiendra dans une détermination sans faille !

Pour conclure

Tous changements dans notre mode de vie implique que l’on s’en donne réellement les moyens. Surtout, et c’est le plus important, il faut les faire pour soi. Uniquement pour soi.

C’est bien là, la clé de la réussite.

Si vous décidez de maigrir, de grossir ou de vous faire refaire les seins pour plaire à quelqu’un d’autre que vous, vous ne serez jamais satisfait.

Il y a des moments dans notre vie où l’on doit apprendre à connaître ce qui nous rendra plus heureux ou mieux dans notre peau. Personne ne peut le savoir mieux que vous ni le faire à votre place.

Soyez un poil égoïste l’espace d’un tout petit instant, et empruntez le chemin qui vous convient le mieux.

J’espère vous avoir un peu éclairé ou motivé à changer ce qui ne vous plait pas dans votre vie.

N’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram où je partage pas mal de petites choses concernant mon régime ou ma vie en général. Et si vous avez la moindre question, je serais très heureuse de vous répondre 😊

En attendant, prenez bien soin de vous 🌟

( Et n’oubliez pas de bien vous hydrater ! Je ne vous l’ai pas dit, mais c’est important 😉 )

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :